Les réseaux de prédilection des influenceurs selon leur âge

Etude-influenceurs-marketing.png

« La valeur n’attend pas le nombre des années ». Telle pourrait être l’une des conclusions de notre étude Reech 2017 sur l’influence marketing. Elle fait ressortir deux éléments importants : le premier, c’est qu’on peut être influenceur à tout âge. Et le deuxième, c’est que l’influence ne s’exerce pas sur les mêmes médias en fonction de l’âge. Explications. 

Des influenceurs de tous âges

Vous pensiez qu’un influenceur était une personne avec un peu de bouteille, qui lui donnerait de la légitimité pour s’exprimer sur un sujet donné ? Ce n’est pas toujours le cas. Notre étude Reech a permis d’interroger 800 influenceurs. Parmi eux, nous avons remarqué que la majorité sont plutôt jeunes : plus de 50% ont entre 19 et 30 ans.

Comment expliquer ce chiffre ? Tout simplement car pour être un influenceur, il faut être à l’aise avec les nouvelles technologies. Les jeunes générations sont donc plus susceptibles d’être concernées, puisqu’elles ont grandi en même temps que la plupart des réseaux sociaux. Ainsi, de nombreux réseaux sociaux comme Snapchat, Instagram ou encore Facebook ont moins de 20 ans. Les jeunes adultes d’aujourd’hui les ont connus à l’adolescence, et ils en maitrisent parfaitement les codes. 

On peut même être influenceur sans avoir atteint la majorité internationale ! C’est le cas de la plupart des influenceurs sur Youtube. On constate que 48% d’entre eux ont moins de 20 ans. Pourquoi ce pourcentage si élevé ? Car c’est en général avant (ou au début) de rentrer dans la vie active que l’on prend le temps de regarder des vidéos et d’en produire. Etre influenceur sur Youtube c’est en effet très chronophage, et certains jeunes en font d’ailleurs pour cette raison leur job à temps plein.

Pour autant, il n’est pas indispensable de faire partie de la GenY ou GenZ pour être un influenceur. 30% d’entre eux sont trentenaires et 7% ont entre quarante et cinquante ans. Les seniors sont aussi représentés, même si plus faiblement : on compte 1% d’influenceur ayant plus de 60 ans. On peut donc être influenceur à tout âge ! Mais on le sera par contre différemment.

Quel réseau social pour quelle tranche d’âge

Ce qui change, au-delà des thématiques abordées, c’est aussi la plateforme utilisée par l’influenceur. En fonction de son âge, il se dirigera vers tel ou tel mode d’expression plus ou moins naturellement.

Linkedin est ainsi le réseau social préféré des influenceurs plus âgés. Ils l’utilisent pour entretenir leur réseau constitué tout au long de leur carrière.

Les blogs remportent sinon un franc succès auprès des trentenaires-quarantenaires : 41% des influenceurs nés entre 1977 et 1986 en possèdent un par exemple. A l’inverse, les moins de 20 ans sont moins de 5 % à en posséder un. On notera aussi que le blog est le support d’expression des influenceurs historiques, c’est-à-dire présent sur la toile depuis plus de 4 ans. Le succès des blogs auprès de cette tranche d’âge est due au fait que les réseaux sociaux comme Twitter, Instagram, Snapchat etc sont apparus plus tardivement. Lors de leur adolescence (âge auquel on commence généralement à explorer le web), les trentenaires-quarantenaires se sont donc tout naturellement tournés vers les blogs, qui étaient très à la mode. Ils ont ensuite conservé ce support, qu’ils avaient déjà apprivoisé. 

Les jeunes adultes entre 20 et 30 ans vont de leur côté plutôt utiliser Instagram, qui est leur réseau préféré. Et quand on y pense, ça correspond bien aux attentes de cette tranche d’âge, particulièrement active. Les 20-30 ans disposent en effet de peu de temps, car ils sont en train de construire leurs vies professionnelles, amicales, amoureuses, voire familiales. Ils ont donc beaucoup de choses à partager, et ne se séparent jamais de leur smartphone. Instagram est alors très pratique pour eux. Ils peuvent directement depuis leur téléphone donner à voir des petits « bouts » de leur vie, sans que cela ne soit trop chronophage pour eux.

Les adolescents quant à eux sont à fond dans l’instantanéité. Ils ont besoin de faire passer leurs idées, leurs coups de cœur ou leur coup de gueule rapidement. Ils veulent aussi s’amuser, sans que cela leur porte préjudice pour dans quelques années, lorsqu’ils seront en recherche de leur premier travail, par exemple. C’est pourquoi les influenceurs adolescents sont la plupart du temps sur Snapchat, un réseau social « fermé » qui leur permet de s’exprimer entre eux rapidement et facilement.

Conclusion

A travers notre étude, nous constatons que l’âge des influenceurs détermine le réseau social qu’ils choisissent comme levier de communication. Plus les influenceurs sont jeunes, plus ils préfèrent des réseaux sociaux récents, sans doute car ils sont avides de nouvelles découvertes. A l’inverse, les influenceurs plus mûrs préfèrent des moyens d’expressions plus traditionnels comme les blogs ou Linkedin, qui leur rappelle les CV papiers qu’ils connaissent bien. Cela crée une belle diversité parmi les influenceurs et permet à chaque marque de trouver les influenceurs qui lui conviennent le mieux !

À propos de Guillaume Doki-Thonon

Fondateur de Reech, plateforme d’influence marketing, je partage avec vous et surtout avec grand plaisir mon expertise sur le sujet.

Top