Comment protéger sa petite entreprise contre les cyberattaques

proteger-entreprise-cyberattaques.png

La cybersécurité est essentielle à toute forme d’activité professionnelle. Mais les propriétaires des petites et moyennes entreprises se retrouvent souvent totalement démunis face à cette menace par manque de moyens ou de compétences internes. Il existe toutefois des choses simples à mettre en place dans les entreprises pour se doter d’une protection efficace face aux virus informatiques, ransomwares et toutes sortes de cyberattaques. Voici un tour d’horizon de ces actions et de l’importance de mettre la cybersécurité au cœur des préoccupations de chaque salarié.

Les petites entreprises largement victimes de cyberattaques

La presse se fait souvent l’écho des cyberattaques qui touchent des grands groupes industriels ou des services internet renommés. Les chiffres importants et les noms bien connus aident à rendre l’information sensationnelle.

Mais il faut savoir que les cyberattaques, les virus, les ransomwares ou les vols de données touchent tout le monde : les multinationales comme les PME, les professions libérales ou les particuliers.

Et dans les faits, malgré les systèmes d’alertes mis en place, beaucoup de petites entreprises sont en dernier ressort plus affectées. Elles sont, en effet, moins protégées, possèdent souvent du personnel moins formé, ont des versions un peu anciennes de logiciels ou de systèmes d’exploitation, sont moins informées, consacrent des budgets inférieurs à leur protection cybernétique et ne disposent pas d’équipes en interne spécialisées dans ce domaine.

Des actions immédiates pour protéger son entreprise

Pour doter sa petite entreprise des fondamentaux pour une protection efficace, des actions immédiates peuvent être engagées. Elles sont à la fois rapides, simples, peu coûteuses et ne demandent pas de compétences techniques spéciales.

Installer immédiatement les mises à jour et les correctifs logiciels

Développés pour répondre aux dernières menaces et vulnérabilités connues, les mises à jour et les correctifs de système d’exploitation ou de logiciels ne doivent pas être ignorés. Il faut au contraire les mettre en œuvre immédiatement pour protéger efficacement les actifs de l’entreprise. Tous les jours qui passent avec des versions non mises à jour sont autant de journées où vous êtes exposés à des failles de sécurité parfois majeures.

Utiliser des mots de passe forts et uniques

Il est impératif de choisir des mots de passe forts pour tous vos applicatifs, comptes en ligne et solutions de paiements ou d’encaissements. Ils doivent être constitués de chiffres, de caractères spéciaux, de lettres minuscules et majuscules, et doivent être assez longs. L’idéal serait de les choisir et de les gérer avec un outil de gestion de mots de passe. Enfin, chaque mot de passe devra être unique et jamais réutilisé pour un autre outil.

Utiliser un VPN

Un VPN d’entreprise sera essentiel pour protéger activement les données de vos connexions, et donc rendre confidentielles des informations capitales pour l’entreprise.

Un VPN constitue un tunnel sécurisé dans lequel vos données transitent. Elles sont chiffrées, donc illisibles par un tiers. De plus, impossible d’identifier votre connexion puisque celle-ci se fait sur un serveur distant offrant une nouvelle adresse IP.

Choisir son VPN constitue donc le premier pas vers une protection totale contre les cyberattaques et la lecture des avis NordVPN vous confortera certainement dans l’idée que c’est un des services le plus complet et le plus efficace.

Former son personnel

Les erreurs concernant les cyberattaques et les demandes de rançon proviennent essentiellement d’erreurs humaines. Vous aurez beau avoir des logiciels à jour, des mots de passe sécurisés, si un de vos employés clique sur un lien dans un mail de phishing, votre système entier sera en danger.

Pour contrer cela, il n’y a pas grand choix. Il faut former son personnel sans cesse. Une bonne entreprise vigilante, qu’elle soit de grande taille ou de petite taille, devrait consacrer au moins deux jours de formation par an aux problèmes de la sécurité informatique.

Ceci passe d’abord par une formation initiale de chaque nouvel employé avec remise d’un livret des règles d’or à respecter et des choses à ne pas faire. Puis, au fil des ans, il faut prévoir au moins une session de remise à niveau annuelle pour être au courant des nouvelles menaces, adopter des pratiques nouvelles, s’habituer à certains outils et surtout revoir les procédures élémentaires.

La formation à la cybersécurité dans le milieu professionnel doit être une priorité et toute la chaîne de management doit à la fois montrer l’exemple, mais aussi sans cesse rappeler les fondamentaux et les bonnes pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top