Qu’est-ce que le Design Thinking ? Définition du concept

design-thinking-definition.png

Le Design Thinking est un concept dont la méthodologie a été progressivement mise en œuvre ces dernières années dans différentes entreprises afin de créer des produits et des services qui tendent à mieux répondre aux besoins des utilisateurs en les faisant participer activement au processus de création. Le Design Thinking est un concept permettant de découvrir des possibilités jusqu’alors méconnues qui conduisent à la solution de problèmes parfois complexes.

Définition du Design Thinking

Une partie de l’importance qu’elle a commencé à avoir ces dernières années est directement liée à l’innovation et à la créativité ; celle qui permet aux entreprises de créer des produits capables de changer les règles du marché (comme dans le cas d’Apple), et au besoin de plus en plus évident qu’ont les organisations aujourd’hui de créer de nouveaux modèles et de nouvelles façons de comprendre les problèmes auxquels elles sont confrontées.

Le Design Thinking est devenu un concept de plus en plus important dans le monde des affaire, compte tenu du fait qu’il va au-delà de la création de produits, et peut également être appliqué à des services ou des processus, et compte tenu également des besoins évidents qu’ont les entreprises de se différencier sur des marchés de plus en plus concurrentiels.

Les principaux aspects à prendre en compte dans le Design Thinking ont été définis plus clairement et plus précisément, ainsi que la méthode que les entreprises doivent suivre pour l’appliquer quel que soit le secteur dans lequel elles se trouvent.

Dans le monde actuel, les marchés sont devenus incertains et complexes et la transformation numérique modifie rapidement les vies et les environnements de travail. Le Design Thinking a été développé à partir de la nécessité de relever ces défis. Elle permet de gérer des problèmes complexes et, dans le contexte de grandes incertitudes en matière de planification, de développer systématiquement des solutions en matière d’innovation et de durabilité. Pour approfondir encore ce concept, n’hésitez pas à consulter cet article sur Wikipedia : qu’est-ce que le design thinking ?

Le design thinking : un processus structuré

Grâce à un processus structuré, itératif et créatif, des domaines tels que les services, les produits, les approches stratégiques ou les modèles commerciaux sont repensés avec la participation active et conjointe des clients. La procédure se caractérise par un travail inter-services au sein d’équipes interdisciplinaires ainsi que par le prototypage rapide et le test des idées. Cela permet de créer des solutions rapides, innovantes et pratiques. Un gain de temps non négligeable pour créer et innover !

L’un des éléments essentiels du Design Thinking est le processus clairement structuré qui se déroule en boucles itératives.

Ainsi, le prototypage est fait tôt et les idées sont récapitulées à plusieurs reprises. Le processus itératif du Design Thinking comprend généralement six étapes :

  1. Compréhension : La première étape consiste à comprendre le problème, ce qui permet de sélectionner une question appropriée qui définit les besoins et les défis du projet.
  2. Observation : Cette étape est suivie d’une recherche intensive et d’une observation sur le terrain afin d’obtenir des informations et des résultats importants et de définir les conditions cadres du statu quo.
  3. Point de vue : les observations faites sont ensuite décomposées en un seul utilisateur prototype dont les besoins sont condensés dans un questionnaire clairement défini.
  4. Brainstorming : Cette étape est l’un des éléments fondamentaux du Design Thinking et consiste principalement en un brainstorming, qui sert à développer et à visualiser différents concepts.
  5. Prototypage : pour tester et illustrer les idées, de premiers prototypes à faible coût sont développés et testés sur le groupe cible.
  6. Amélioration : sur la base des connaissances acquises grâce au prototypage, le concept est encore amélioré et affiné jusqu’à la création d’un produit optimal et orienté vers l’utilisateur. Cette étape d’itération peut se référer à toutes les étapes précédentes.

Les valeurs clairement définies de la phase de brainstorming sont désormais connues :

  • Travailler visuellement (être visuel)
  • Une seule personne parle (une conversation à la fois)
  • Encourager les idées folles (il n’y a pas de mauvaises idées a priori)
  • Différer le jugement des idées (laisser les idées venir sans débattre)
  • Rester dans le sujet
  • S’appuyer sur les idées des autres membres de l’équipe

Afin de garantir les approches les plus diverses d’un problème, la réflexion sur la conception rassemble des personnes de différentes disciplines. Il peut s’agir de différences professionnelles, mais aussi culturelles, nationales ou simplement d’âge et de sexe. Ce qui est décisif, c’est la vision à plusieurs niveaux d’un sujet. Ensuite, il vous avancer dans le lancement du projet tout en continuant à collaborer en équipe. Pour cela, vous aurez sans doute un logiciel de gestion de projet.

Avantages du design thinking

En plus d’être une méthode qui peut aider toute entreprise à relever différents problèmes et défis d’une manière différente en se concentrant de manière très particulière sur les utilisateurs ou les personnes qui sont affectées par quelque chose en particulier, la réflexion sur le design présente plusieurs avantages intéressants. Elle vise à créer des solutions adaptées aux besoins, aux goûts et aux désirs des gens de la manière la plus précise possible, grâce à une méthode qui conçoit l’apprentissage et l’échec comme faisant partie du processus pour atteindre la solution en la faisant répéter autant de fois que possible jusqu’à ce que le résultat souhaité soit atteint.

D’un point de vue plus général, la réflexion sur le design est une façon d’apprendre tout en créant et en cherchant à créer des solutions qui répondent au mieux aux besoins des utilisateurs. Tout cela en évitant les coûts élevés que peuvent entraîner d’autres méthodes plus traditionnelles dans lesquelles, si quelque chose tourne mal, il ne peut y avoir de retour en arrière, ce qui, avec la réflexion sur le design, est possible et également viable dans la mesure où elle contribue à réduire considérablement les risques qui sont souvent liés au développement de nouveaux projets.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top