10 questions à Claude Super, blogueur suisse

10-questions-à-Claude-Super-blogueur-suisse-Titre.png

Dans le but de faire mieux connaître le blogging et la blogosphère suisse et francophone, J’ai posé 10 questions à Claude Super, fondateur du blog www.claudesuper.com.

1. Quand as-tu commencé à bloguer et pour quelles raisons ?

Claude Super PortraitJ’ai commencé en 2009 dans le cadre de mon job de l’époque. Il s’agissait d’un blog d’entreprise dans lequel nous avions carte blanche pour traiter des sujets d’actualité ou plus généraux ayant un lien avec les solutions proposées par cet éditeur.

En juillet 2010, j’ai quitté cet employeur et sur les conseils d’un ami (ancien collègue) j’ai commencé à publier des billets sous mon nom.

L’objectif est toujours le même : exprimer un point de vue et entamer le dialogue avec des « pairs », des lecteurs afin de gagner en pertinence.

Le blog permet cette rencontre et ce dialogue et comme j’ai une certaine facilité à écrire et un style (apparemment apprécié), c’est pour moi un bon outil.

2. Quels sujets traites-tu et comment les sélectionnes-tu ?

Depuis le début, j’ai opté une ligne éditoriale basée sur les thèmes à propos desquels j’ai quelque chose à dire. Globalement, mes billets abordent sous différents angles le management, la gestion de hommes et des projets et bien entendu la gouvernance et l’exploitation du capital informationnel.

En d’autres termes, l’information émise, reçue par l’entreprise ou simplement produite et échangée entre les employés constituent un capital dont les entreprises, si elles ont conscience de la valeur, ne savent pas toujours en tirer le meilleur bénéfice.

Pourtant qu’il s’agisse de mieux travailler, d’innover, d’accompagner l’apprenti ou encore de bien connaître les marchés, sa concurrence ou simplement les tendances, l’entreprise dispose déjà dans ses dossiers, ses fichiers et dans les discussions entre les employés d’informations souvent pertinentes qu’il est possible de valoriser tout en respectant l’employé dans son rôle, sa fonction et sa sphère privée.

Chaque billet est très lié à l’actualité et notamment celle de mes clients, mais aussi celle des conférences et des publications qui apportent un regard et souvent une mise en perspective intéressantes et utiles notamment au travers des études produites.

Au delà des mes idées ou de celles qui prennent corps à l’occasion d’échanges autour de projets, j’essaie de trouver des éléments d’information complémentaires auprès de sources fiables pour apporter le plus d’objectivité au lecteur.

3. À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

Depuis juillet 2010, je publie au minimum 2 billets originaux par semaine à l’exception des périodes de congés.

J’ai la chance d’écrire assez facilement et souvent le sujet du billet tourne « en arrière tâche » plusieurs jours ou semaines avant d’être prêt, selon moi, pour une rédaction et publication à la suite.
Je ne fait que rarement des brouillons et j’essaie d’enrichir mes propos par des liens et/ou des vidéos en relation avec le thème.

Je fais donc beaucoup de veille avec méthode en utilisant au mieux les index et autres hashtags, en souscrivant des abonnements à des sources pertinentes, en participant à des études, colloques et autres conférences. Il y a deux outils que j’utilise beaucoup : Twitter et la liste de lecture de Safari !

4. Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

La promotion des articles du blog est réalisée – en dehors des abonnés – sur Twitter, LinkedIn et Facebook (une page dédiée qui regroupe également les articles de références sur le thème de l’entreprise de demain).

J’adresse également une lettre d’information mensuelle par email depuis presque 4 ans dans laquelle certains articles sont mis en valeur. C’est donc une promotion uniquement au travers des réseaux sociaux et de mon écosystème.

5. Quel type d’audience as-tu et comment fidélises-tu tes lecteurs ?

Je publie en français ce qui restreint l’audience à un public francophone.

Je n’ai rien mis en œuvre pour fidéliser les lecteurs. Régulièrement de nouveaux abonnés demandent à recevoir une notification de publication d’un nouvel article.

Le contenu et la stratégie du blog ont permis en presque cinq ans de rassembler une belle communauté que je remercie pour leur bienveillance et les discussions que nous avons régulièrement.

6. As-tu établi des relations avec d’autres blogueurs, des marques ou PME ?

C’est un des apports du « blogging » : rencontrer IRL ou sur les réseaux d’autres blogeurs qui « émettent » sur les mêmes thèmes ou des thèmes connexes, dans la même langue ou une autre que tu comprends, et échanger avec eux. Les relations avec blogueurs sont une dimension essentielle de ce que j’appelle mon écosystème.

Pour le reste, je ne « roule » pour aucune marque ou entreprise et si j’écris à propos d’un produit ou d’une entreprise, c’est avec l’objectivité qu’on me connaît et sans arrière pensée mercantile.

7. Ton blog te rapporte-t-il de l’argent ? Peux ton vivre de cette activité ?

Non, pas directement ! C’est un investissement (nom de domaine, plateforme et temps) au cœur d’une stratégie de promotion de mes activités de consultant.

8. Comment vois-tu l´évolution de ton blog et du blogging dans l’avenir ?

En fait le blog s’inscrit dans un contexte professionnel et il est facile d’y mettre fin sans avoir à en référer à quelqu’un !

Pour moi, c’est un outil et tant que je trouverai du plaisir à partager information et idées au travers de ce media, en tenant la cadence, je continuerai à émettre !

Le blog en général, c’est l’atout maître d’une stratégie de communication bien pensée car il permet d’incarner, d’humaniser, la vision de l’entreprise et de scénariser sa proposition de valeur au yeux du public.

Le blog est ouvert à toutes (ou presque) les formes de contenu (vidéo, présentations power point, podcast) et ses contenus sont indexés au même titre que les autres publications web, ce qui lui permet d’être facilement repéré par les internautes (de plus les blogs sont souvent valorisés par les moteurs de recherche du simple fait de la variété des contenus qui y sont partagés et de leur « authenticité”)

9. Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut commencer un blog ?

Je me permettrai 3 conseils : d’abord choisir une ligne éditoriale, puis créer la relation par une fréquence et enfin rester humble et accepter que l’avis de l’autre a, a priori, autant de valeur que le sien.

La stratégie est clef et il est probablement difficile de tenir une cadence sans en avoir ; il est aussi important de nouer le contact avec son audience et d’accepter les commentaires sans trop de modération.

10. Pour finir, as-tu une anecdote à partager sur toi ou ton blog ?

Le blog m’a permis de nouer des contacts riches en pertinence et qualités humaines à propos des thèmes qui me sont chers, mais bien au delà aussi et ce sans limite géographique.

Beaucoup de ces rencontres ont débouché sur des relations amicales renforcées par des échanges IRL (in real life) à l’occasion de conférences et autres débats auxquels nous sommes conviés à participer en tant qu’expert ou orateur.

Il y a beaucoup d’anecdotes, comme celle de cette personne que je ne connaissais pas qui m’a téléphoné un jour pour me proposer de diner (déjeuner pour les français) ensemble à Lausanne pour parler « affaires » et qui tenait en préalable à notre discussion me préciser qu’elle était abonnée à mon blog depuis longtemps !

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

3 Replies to “10 questions à Claude Super, blogueur suisse”

  1. Florian dit :

    merci de nous faire découvrir ce blogueur, je vais aller y faire un tour rapidement :)

  2. Dave dit :

    très bel article, merci

  3. Matthieu Corthésy dit :

    Merci beaucoup Florian et Dave :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top