« Le salon eCom a failli ne jamais exister ! » Interview de Yannick Bazin

interview-Yannick-Bazin.jpg

En 4 éditions, l’événement eCom, a connu une belle ascension et s’est étoffé avec plusieurs salons en parallèle sur des thématiques liées au digital. La tenue prochaine de l’événement (26 et 27 avril 2016) est une excellente occasion d’apprendre à mieux connaître son fondateur, Yannick Bazin.

1. Pouvez-vous me décrire votre parcours ?

J’ai entamé ma carrière en Agence Digitale il y a 16 ans. Je suis intervenu auprès de grands comptes du Food et des Cosmétiques comme chef de projet puis directeur conseil au sein du groupe Nurun à Paris puis à Madrid. De retour à Annecy en 2006 d’où je suis natif, j’ai intégré une agence Web Genevoise où j’ai notamment pu intervenir auprès d’Horlogers et de Joailliers.

C’est à cette époque que j’ai découvert et que je me suis spécialisé dans l’open source, notamment Drupal et un tout nouveau venu sur le marché « Magento » ;-) J’ai également initié et collaboré à la première passerelle (Swiss Made) entre Magento (front) et Open ERP/Odoo (back).

J’ai ensuite créé ma société avec des interventions comme consultant pour des agences digitales suisses ou des end users avec comme cœurs d’expertises le eCommerce et Magento

2. D’où vous est venue l’idée de créer votre premier salon ?

Par le plus grand des hasards en fait… Il existait sur France un événement communautaire autour de Magento … . Consultant sur cette plateforme, je me suis dit qu’il pouvait faire sens de créer un événement similaire en Suisse Romande : L’event s’appelait alors le Swissgento.

Le hasard faisant bien les choses, l’organisateur français des conventions eCommerce de Genève ayant à peu près au même moment décidé d’arrêter son événement, j’ai décidé, à la suite de la réussite de mon event Magento, d’élargir le périmètre de mon événement à toutes les solutions eCommerce et au marketing digital. Voilà comment est né le salon eCom !

Image salon ecom

3. Le nombre de salon augmente d’année en année ! Pouvez-vous nous décrire les thématiques de ces salons ?

Effectivement, j’essaye de retranscrire au mieux des réalités de marché via nos événements. Même si tout le monde ne le vois pas encore, ou si le mouvement prends du temps, force est de constater que la digitalisation du business à une incidence, tant sur l’organisation des entreprises que sur leurs modes de distribution. Décloisonnement, fin des silos et multicanal, voir omincanal deviennent sources de préoccupations stratégiques pour les sociétés suisses.

Nous avons donc choisit de suivre cette évolution en proposant plusieurs événement regroupés -eCom traitera des thèmes du eCommerce/eBusiness, mobile et du marketing digital -Swiss IT Business des solutions IT et logiciels pour l’entreprise -Le SMARC de la relation client, du marketing et de la communication -Et notre dernier projet, le Swiss POS qui comme son nom l’indique traitera des thématiques liées au point de vente

3. Quelles seront les nouveautés des différents salons cette année ?

C’est déjà le lancement du salon Swiss POS. Il nous semblait logique d’associer une partie point de vente à notre concept, notamment avec le développement du store to web et de la digitalisation en marche des surfaces de vente sans bien sûr oublier le fort développement des méthodes de paiements.

Nous renforçons notre programme cadre de Keynotes avec cette année de grosses têtes d’affiches qui viendront témoigner sur diverses problématiques. Nous avons également changé de halle à palexpo pour passer de 5’000 à 7’000m2 avec cette année des salles insonorisés permettant de limiter la ‘pollution sonore’ constatée en 2015.

Deux espaces ouverts seront également mis en place où toutes les 20 minutes des démos solutions seront effectuées. Nous sommes entrains de mettre place des matserclasses de marketing digital avec 3 grands réseaux sociaux. Les visiteurs pourront assister à des formations selon leur niveau : Débutant / intermédiaire / expert.

Nous lançons la Swiss Business night au soir du premier jour qui réunira près de 600 personnes, les exposants du salon et 250 invités VIP triés sur le volet. Et sans doute quelques surprises et nouveautés de dernières minutes à venir.

4. Déjà des projets en tête pour les prochaines années ?

J’en ai plein la tête … reste à savoir ceux qui verront le jour mais j’ai pour la première fois établi un plan à 2 ans. Nous travaillons actuellement sur 4 nouveaux projets à l’horizon 2018. En Romandie, en Suisse alémanique et à l’étranger. Deux seront officiellement annoncés lors de la Swiss Business Night… Affaire à suivre !

5. Une dernière anecdote à partager ?

Oui et pas des moindres… nos salons n’ont failli jamais exister tout simplement ! Lors de la première édition du eCom notre fournisseur de stands est tombé en panne a quelques kilomètres de la salle.  Les stands ont finalement été livrés avec 8 h de retard, les exposants sont arrivés devant une salle vide … grosse angoisse ! Mais après une nuit blanche, le salon a pu ouvrir ses portes et tout s’est déroulé merveilleusement bien.

Je crois bien que c’est à cette époque que mes premiers cheveux blancs sont apparus !

About Matthieu Corthésy

Spécialiste en marketing digital suisse romand, je partage mes conseils sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top