Comment traduire son site web de façon professionnelle ?

traduire-site-pro.png

Les statistiques démontrent que les utilisateurs naviguent sur Internet dans leur langue maternelle, même si beaucoup affirment comprendre le contenu en anglais. Cependant l’acte d’achat s’effectue principalement lorsque l’acheteur se voit proposer un site internet dans sa langue natale.

Aujourd’hui, une personne sur deux parle au moins deux langues. Mais être capable de lire, d’écrire ou de s’exprimer dans une langue étrangère n’implique pas nécessairement d’avoir assimilé les codes culturels du pays. C’est pourquoi, si vous souhaitez donner plus de visibilité à votre site web, nous ne pouvons que vous recommander de faire appel à un traducteur web natif. En plus de la traduction de votre site, il se chargera de l’adapter aux particularités linguistiques et culturelles du pays que vous visez.

De plus, il peut être utile d’étendre la logique de pénétration d’un nouveau marché en demandant à votre agence de traduction d’optimiser votre site dans les moteurs de recherche du pays cible. Voici quatre conseils pour réussir votre projet de traduction d’un site web.

1.     Agence de traduction ou traduction automatique : évaluez vos besoins

Tout d’abord, évaluez vos besoins et ce que vous voulez réaliser en traduisant votre site web. Bien que ce processus puisse vous aider à atteindre davantage de clients, il ne doit pas être fait au hasard ; le plus important est avant tout de faire preuve de professionnalisme et de donner confiance au client potentiel.

Ensuite, une fois que vous avez évalué les besoins et les objectifs que vous souhaitez atteindre, réfléchissez aux avantages que chaque option vous offre en termes de temps, d’investissement et de besoins.

En outre, réfléchissez bien au public que vous ciblez. Il y a des entreprises qui ont besoin de quelque chose de plus professionnel notamment lorsqu’il s’agit de la création d’un site e-commerce, il vaut mieux dans ces cas-là investir dans les services d’une agence de traduction.

Ne pensez pas que les agences de traduction vont forcément vous coûter très cher. De nos jours, il existe de nombreuses entreprises de traduction comme Global Voices par exemple qui vous fourniront un devis en fonction du service dont vous avez vraiment besoin. A la tête d’un réseau de plus de 9000 linguistes, Global Voices est capable d’offrir des services linguistiques dans plus de 150 langues et sur des secteurs d’activité variés.

2.     Adapter le vocabulaire et la grammaire au pays cible

Prenons l’exemple d’une traduction anglaise. Si vous faites appel à une entreprise de traduction français-anglais, elle vous demandera très probablement dans quel type d’anglais vous souhaitez traduire votre site web. En réalité, vous devrez préciser quel marché vous visez afin de savoir si vous devez utiliser l’anglais américain, britannique ou australien, par exemple. Bien qu’il s’agisse d’une même langue, chaque pays a ses propres particularités grammaticales et lexicales.

Un aspect auquel il est obligatoire de prêter attention est le contexte, qui est essentiel si vous voulez réussir dans cette nouvelle langue.

De même, il est important de s’assurer que toute la documentation et les questions juridiques de l’entreprise sont conformes au nouveau marché où elle va s’établir, car chaque région a ses propres lois. Une société de traduction réputée pourrait non seulement aider à traduire le site web, mais aussi toute la documentation nécessaire, y compris les questions techniques et juridiques.

3.     Optimiser votre site web dans les moteurs de recherche

Pour générer un trafic qualitatif et quantitatif, il est essentiel que les moteurs de recherche identifient votre site et le positionnent sur la première page. Google lit et analyse les mots-clés qui apparaissent dans votre texte et les balises HTML qui structurent le contenu (title, H1, etc.). Si vous faites traduire votre site web, assurez-vous que votre agence de traduction s’occupe également du référencement multilingue.

Il ne suffit pas de traduire les mots-clés littéralement, mais plutôt d’effectuer une recherche exhaustive pour identifier les mots-clés stratégiques dans le moteur de recherche du pays que vous ciblez. Des experts en SEO multilingues observent comment vos clients potentiels formulent leurs recherches sur Google afin que vous puissiez vous positionner sur ces mots-clés susceptibles de générer du trafic et des ventes.

4.     Vérifier plutôt deux fois qu’une

La dernière étape avant la mise en ligne du nouveau site traduit est que toutes les informations qui y sont fournies soient bien revues par un autre traducteur, de manière à étayer le travail effectué par le professionnel affecté au projet.

Il convient de signaler qu’une erreur de traduction peut donner l’impression que l’entreprise ou la personne qui offre le service n’est pas assez sérieuse dans son domaine, ce qui peut diminuer les chances de vente, et il vaut donc mieux prendre toutes les précautions possibles.

Bien qu’Internet n’ait pas de frontières physiques, vous avez peut-être remarqué qu’il ne suffit plus de traduire un site web en plusieurs langues pour se différencier de la concurrence. Une langue n’est pas seulement un ensemble de règles grammaticales et un vocabulaire spécifique, mais aussi le reflet d’une culture. Afin d’atteindre votre objectif de manière plus efficace et plus précise, la traduction professionnelle est une étape essentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top