Comment recruter un talent en portage salarial ? On vous dit tout !

recruter-talent-portage-salarial.png

Avec le départ en retraite de la génération des baby-boomers et la récente crise sanitaire, le monde du recrutement a désormais bien changé. L’entreprise n’est plus nécessairement en position de force pour recruter un talent. Quant aux talents eux-mêmes, ils ont de nouvelles aspirations vers plus de liberté, d’indépendance et, globalement, d’équilibre de vie.

Pourquoi il est important de professionnaliser son approche du recrutement ?

Le nouveau rapport de force sur le marché de l’emploi ne doit pas inciter les employeurs à baisser leur niveau d’exigence. Pour trouver les compétences recherchées, il faut d’une part élargir sa base de recherche et d’autre part travailler son attractivité. C’est une approche professionnelle qui nécessite un savoir-faire qu’il ne faut surtout pas hésiter à sous-traiter, si l’on n’a pas de ressources qualifiées en interne.

Une façon de recruter un talent, au-delà de la recherche classique auprès des candidats en recherche de poste en CDI, est de s’adresser aux personnes ayant des aspirations d’indépendants. Ces personnes sont souvent très compétentes dans leur domaine, mais souhaitent conserver leur autonomie et ne désirent pas forcément s’engager sur la durée. Le portage salarial est la solution idéale pour les attirer dans une collaboration gagnant-gagnant.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial se base sur une relation contractuelle originale entre trois parties :

  • l’entreprise qui cherche à recruter un talent ;
  • le talent, lui-même, qui ne souhaite pas de CDI dans l’entreprise, mais est prêt à travailler pour elle ;
  • une société spécialisée, telle que Rhapsody Portage Salarial, qui offre au talent une structure professionnelle d’accueil et à l’entreprise un interlocuteur faisant office de prestataire proposant les services du talent.

Les avantages de ce type de relation sont multiples. Le talent n’a pas de structure d’indépendant à créer ou à gérer, mais bénéficie malgré tout d’un statut professionnel rassurant quoique non-contraignant. Quant à l’entreprise, elle bénéficie selon son souhait des compétences de la personne portée tout en restant dans une relation de service très souple avec la société de portage.

Recruter en portage salarial ou en CDI : quelles différences ?

Comme l’indique le site de Rhapsody Recrutement (société sœur de Rhapsody Portage Salarial, spécialisée dans le recrutement en CDI traditionnel), le portage salarial est la forme alternative à l’emploi CDI la plus aboutie et la plus protectrice.

En effet, le talent porté bénéficie d’une protection sociale identique à un CDI en tant que salarié de la société de portage. En revanche, des différences existent dans les domaines suivants :

  • hiérarchie : le salarié porté n’a pas de lien de subordination comme dans un CDI ;
  • contraintes : l’employé en portage n’a pas nécessairement les impératifs d’horaires ou de lieu de travail d’un CDI ;
  • durée : le salarié porté s’engage uniquement sur des durées limitées de mission avec les entreprises objet des prestations et non de façon indéterminée comme dans un CDI ;
  • honoraires : l’employé en portage négocie librement le prix de ses services là où une grille salariale s’impose souvent au CDI.

Quant à l’entreprise qui veut recruter un talent, elle s’engage dans un contrat de prestations de services au lieu d’un contrat de travail, avec les implications juridiques que cela signifie.

En conclusion, les talents étant les personnes qui créent la valeur dans l’entreprise, il ne faut pas hésiter à se tourner vers le portage salarial pour les recruter. La création de valeur sera d’autant plus importante si l’on est bien accompagné professionnellement par un cabinet, condition indispensable pour aller vite et ne pas se tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top