Gérer une page Facebook ne fait pas de vous un expert en marketing digital!

Facebook-blessé-icone.png

Lorsqu’on travaille en agence, il est fréquent de recevoir des candidatures spontanées de personnes intéressées à travailler dans le domaine, et certains CV reçus me donnent parfois des cheveux blancs! Petite explication :

Dans le cadre du marketing digital, la particularité de ce domaine d’activité est qu’il est en perpétuelle évolution et qu’une grande partie de notre job est de se mettre à jour constamment sur les technologies et tendances du secteur. Le résultat est que nous sommes tous en partie du moins des autodidactes sur certains point de l’emarketing. Le learning by doing est une constante du métier…

… mais ce n’est pas parce que l’on possède une page Facebook  et un compte Twitter que l’on peut d’auto-déclarer expert en digital! Et cela pour 3 raisons.

1. Les réseaux sociaux ne sont qu’une partie minime du marketing digital

Les réseaux sociaux squattent les gros titres des médias et semblent avoir remplacé les autres pratiques du digital, comme le SEO ou l’emailing. Rien n’est plus faut quand on on s’intéresse au ROI des différentes actions (largement à l’avantage de l’emailing ou du référencement l’ayant). Les réseaux sociaux sont encore loin d’avoir remplacé tout cela!

2. Publier à titre personnel ou pour une entreprise sont deux manières différentes de communiquer

Tout est dit dans le titre, communiquer des publications personnelles ne sont pas la même démarche que dans le cadre professionnel. Et même s’il est évidemment formateur de maîtriser les outils dans un cadre privé, cela ne permet pas de maîtriser les règles des communication d’entreprise.

3. Il ne faut pas négliger la stratégie digitale par rapport aux outils

La 1ère erreur lorsqu’on se déclare expert en marketing digital grâce à la maîtrise des outils tels que Facebook ou Twitter est que l’on se concentre sur les outils au lieu de la stratégie. Et dans ce domaine, la mise en place de la stratégie est beaucoup plus importante que l’outil en lui-même. Il faut connaître l’audience cible, identifier ses besoins, mettre en place les objectifs. Et seulement lorsque cela est élaboré, le choix des actions et outils pourra être opéré, pas avant!

Conclusion

Je vous l’accorde, il y a un peu de mauvaise fois dans cet article, mais je préférais grossir le trait pour éclaircir le sujet. L’objectif n’est pas de rabaisser les personnes motivées à travailler dans ce domaine qui reste passionnant! Mais un peu d’humilité dans son CV reste de mon point de vue essentiel. L’expérience de la gestion d’une page Facebook est bien évidemment un point très positif sur un CV, mais de loin pas le seul.

Et pour toutes les personnes désirant m’envoyer un CV à l’avenir, n’ayez pas de crainte, je vous promets que je ne le jugerai pas sévèrement :-)

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

8 Replies to “Gérer une page Facebook ne fait pas de vous un expert en marketing digital!”

  1. Cédric DEBACQ dit :

    Bonsoir Mathieu,

    Je te trouve bien sévère envers ton article, car je n’ai pas senti de mauvaise fois et tu as entièrement raison de souligné qu’être expert en marketing digital ne se limite pas à une page Facebook ou un compte twitter.

    C’est comme dans les métiers de l’image, il ne suffit pas d’avoir un appareil photo ou de connaître Photoshop pour qu’une personne soit reconnue comme un expert !

    Bonne soirée
    Cédric

    1. Matthieu Corthésy dit :

      Bonsoir Cédric,

      J’avoue avoir voulu ne pas décourager ceux qui débutent dans le métier. Car faire vivre une page Facebook ou un compte Twitter est un excellent début… mais pas une fin en soit :-)

      Au passage, je suis impressionné par le design de ton blog, c’est très réussi!
      Bonne soirée
      Matthieu

  2. Sandrine dit :

    Bonjour,

    Effectivement, il y a un monde entre être expert et simplement bidouiller. Étant moi même autodidacte (et surtout pas experte :-) ) je crois que tout le monde à débuté un jour et qu’il faut avoir l’humilité de l’avouer. Cela passera surement mieux sur un cv et le recrutement se fera en connaissance de cause.

    Bonne journée
    Sandrine

    1. Matthieu Corthésy dit :

      Vous avez 100 fois raison Sandrine! Un peu d’humilité sur son CV avec l’indication d’une réelle envie d’apprendre est beaucoup plus intéressant que de s’auto-déclarer expert.

      Une belle journée à vous.

      Matthieu

  3. Bernard KANMADOZO dit :

    Bonjour Matthieu.
    Je partage totalement ton avis. Nous sommes dans un secteur qui bouge beaucoup et sans une approche stratégique il est difficile de produire des résultats satisfaisants. La maîtrise des outils est un gros atout mais ne suffit pas. Dans quel cadre et à quel fin les utiliser, pour atteindre quel public dont attend quoi et avec quelles ressources disponibles ou potentiel ? Répondre à ces questions et à bien d’autres encore, accroit l’efficacité et l’efficience.
    Il faut toutefois encourager ceux qui maîtrisent déjà les outils à aller à une démarche stratégique.

    1. Matthieu Corthésy dit :

      Merci beaucoup Bernard pour ton commentaire très pertinent :-)

      On a effectivement trop tendance à se concentrer sur les outils et pas assez sur la réflexion stratégique en amont.

      Bonne journée et à bientôt.

  4. Lukasmenal dit :

    Le point 1 me parait particulièrement bienvenu. On sent clairement une tendance à vouloir faire des RS l’alpha et l’oméga de la communication alors que c’est loin d’être d’actualité. Je suis particulièrement content que l’emailing soit cité. Je suis chaque jour plus étonné de voir à quel point ça peut être un outil puissant.

    1. Matthieu Corthésy dit :

      Merci Lukas. Effectivement l’email demeure diablement efficace :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top