Comment se passe la domiciliation d’entreprise à Paris ?

domiciliation-entreprise-paris.png

Domicilier son entreprise à Paris s’avère assez bénéfique en termes de notoriété et de développement. En effet, la capitale française est une ville internationale et facile d’accès pour créer un réseau efficace et dynamique. Cependant, force est de constater que beaucoup s’y prennent mal et tombent en difficulté à la longue. Pourtant, une étude minutieuse des opportunités ferait énormément gagner en temps. Nous en parlons dans la suite de cet article.

Siéger l’entreprise à votre adresse privée

Partons du fait que la domiciliation est l’affectation d’une adresse juridique, fiscale et administrative au siège social d’une entreprise. Pour la plupart des startups, le choix est généralement porté sur la résidence personnelle de son promoteur. Dans ce cas de figure, il peut s’agir d’une location ou d’une propriété privée de ce dernier. En général, les restrictions pour la domiciliation d’entreprise à Paris se posent dans le cas locatif. Juridiquement, l’entité ne peut siéger en ce lieu au-delà de 5 ans à compter de son immatriculation.

Pour ce dernier, la présentation d’un certificat de domiciliation est indispensable. Ainsi, à défaut d’une facture d’électricité ou de gaz en votre nom, la quittance de votre loyer peut également servir. Au pire, fournissez une attestation sur l’honneur suivi de la pièce d’identité de votre hébergeur. Mais attention ! Il faut impérativement prendre l’autorisation du syndicat de copropriété ou du bailleur avant d’engager la procédure d’immatriculation, c’est-à-dire la création de l’entreprise.

Louer ou acquérir un local externe dédié à l’entreprise

Dans le présent cas, il est question d’un local commercial ou professionnel où vous pouvez baser vos activités à Paris. L’avantage par rapport à une domiciliation à l’adresse du dirigeant est que vous bénéficiez d’une séparation de la vie professionnelle à votre intimité familiale. Par la suite, dans l’optique d’une location, la paperasse pour obtenir une immatriculation exige un contrat selon qu’il soit professionnel ou commercial. En fait, la différence réside dans la durée de domiciliation mentionnée :

  • 9 ans minimum pour une location commerciale à longue durée ;
  • 3 ans minimum pour une location commerciale à courte durée ;
  • 6 mois minimum pour une location professionnelle.

 Par contre, un simple justificatif de jouissance des locaux suffirait dans le cas où vous vous appropriez le local.

Se tourner vers des sociétés de domiciliation à Paris

Vous l’aurez compris. Cette forme de domiciliation est une aubaine dans le sens où d’autres sociétés ont fait un choix stratégique d’emplacement à votre place. Il ne reste qu’à vous rendre sur ce site où une liste exhaustive vous renseigne sur les meilleures adresses de la capitale. C’est un temps gagné pour se consacrer à d’autres activités plus importantes.

Il en est de même pour les pépinières d’entreprises, une solution envisageable pour les startups à Paris. L’avantage est de bénéficier d’une domiciliation temporaire en plus d’une assistance logistique. Pour ce faire, une candidature s’impose afin qu’un bureau en décide de la pertinence. Par ailleurs, une convention d’occupation est le justificatif requis pour accéder à une immatriculation chez le greffier.

En somme, domicilier une entreprise à Paris présente plusieurs aspects au bénéfice des entrepreneurs. Cependant, du moins confortable au plus, elle requiert chaque fois un budget conséquent. Prenez donc le temps de parcourir chaque cas afin d’adopter ce qui vous profite sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top