9 conseils pour réussir vos newsletters

conseils-newsletters.png

Les newsletters sont des emails d’information envoyés par une entreprise ou tout autre organisme professionnel, à ses contacts pour parler de son domaine d’activité, de ses produits et/ou de ses services. L’objectif principal est d’informer les destinataires de ses actualités et de ses évènements, de créer du trafic sur son site et de construire une relation client solide sur le long terme en communiquant sur des sujets riches et variés. Avec les newsletters on cherche principalement à dynamiser la relation client et à appuyer son expertise.

Ainsi, les newsletters sont, comme vous pouvez le constater, de véritables leviers d’acquisition et de fidélisation. Pourtant, nombreuses sont les personnes qui n’arrivent pas exploiter pleinement leur potentiel. Manque d’idées de contenu, solution emailing inadaptée aux besoins de l’entreprise ou encore problèmes de ciblage, il est parfois compliqué de tenir le rythme et d’envoyer des newsletters performantes.

Mais alors, comment élaborer des newsletters performantes à forte valeur ajoutée ? Vous allez, dans cet article, découvrir nos 8 conseils pour créer des newsletters efficaces !

Les prérequis avant de concevoir vos newsletters :

1. Choisir une plateforme professionnelle qui répond à vos besoins

La première étape pour créer des newsletters efficaces est de passer par un outil emailing dédié et adapté à vos besoins. Si vous tentez d’envoyer vos newsletters avec des boîtes de messageries comme Outlook ou Gmail, divers obstacles vont barrer votre chemin, que ce soit au niveau de la délivrabilité ou de l’efficacité.

Tout d’abord, le nombre d’envois par jour est limité et les FAI sont extrêmement vigilants quant à l’envoi de masse à partir des messageries anonymes et gratuites. Ils filtrent sévèrement les envois et les newsletters envoyées par ce biais atterrissent régulièrement dans les courriers indésirables. En fait, ils bloquent ces adresses emails tout simplement pour contrer les potentiels spammeurs. C’est pourquoi il vaut mieux maximiser votre délivrabilité en choisissant une solution emailing adaptée qui possède une bonne réputation auprès des FAI. Vous vous assurez ainsi que vos newsletters arrivent dans la boîte de réception de vos prospects et clients.

De plus, avec les messageries traditionnelles, impossible de faire une mise en forme qui capte l’attention, alors que c’est une étape primordiale pour inciter ses lecteurs à lire votre contenu et à passer à l’action. Impossible également de personnaliser vos newsletters individuellement pour vos lecteurs, d’avoir des blocs conditionnels ou de vrais boutons d’appel à action.

Créer des campagnes de marketing automation, particulièrement utiles pour gagner en rentabilité, rapidité et temps, n’est pas faisable non plus avec les logiciels de messagerie. Si vous le tentiez malgré tout par cette voie, vos équipes effectueraient alors des tâches répétitives et monotones qui leur prendraient beaucoup de temps.

Pour terminer, vous ne pouvez pas suivre les performances de vos newsletters et analyser vos KPIs avec un webmail ou une messagerie classique type Outlook ou Thunderbird. Vous ne pouvez pas savoir si vos contacts ont reçu vos newsletters, ouvert vos messages ou cliqué sur vos liens. Vous ne pouvez pas non plus connaître leur localisation ou faire des campagnes ciblées en fonction de leurs comportements. C’est pourtant très important pour savoir ce qu’il faut modifier, supprimer ou ajouter dans vos newsletters, mais c’est aussi crucial pour vous améliorer et optimiser l’efficacité de vos envois. Enfin, vous ne pouvez pas ajouter un lien de désabonnement dans vos newsletters alors que c’est une obligation légale.

Ainsi, pour élaborer des newsletters ciblées et personnalisées avec une mise en page efficace, passez par une plateforme de newsletter dédiée. Vous économiserez du temps et de l’énergie tout en boostant vos résultats. 

2. Se fixer des objectifs

Lorsque vous souhaitez envoyer une newsletter à vos prospects et clients, vous devez, au préalable, déterminer l’objectif derrière la campagne. Quel est le but recherché ? Qu’est ce que la newsletter doit vous apporter ? Cherchez-vous à créer une relation durable avec vos destinataires, à démontrer votre expertise, à faire télécharger quelque chose de spécifique par vos contacts ou cherchez-vous à générer des interactions avec eux pour les fidéliser ?

Selon vos objectifs, votre contenu change et s’adapte. Comprendre la finalité d’une campagne vous permet d’identifier vos besoins, savoir la direction à prendre et connaître le fil conducteur de votre contenu. Ne faites pas de newsletter seulement parce que vous souhaitez en faire une, mais bien parce que vous avez des objectifs spécifiques, définis, mesurables et réalisables en tête.

Newsletter : quelles sont les clés du succès ?

1. Expéditeur, objet et pré header, les détails à ne pas manquer

Pour réussir vos newsletters, vous devez bien entendu réfléchir à leur contenu mais vous devez aussi penser en amont à tous les autres éléments qui la constituent. Bien exécutés, ces éléments permettent d’augmenter de manière significative les taux d’ouverture de vos envois.

Pour commencer, concentrez-vous sur l’expéditeur. Privilégiez le nom de votre entreprise et, pour aller plus loin, ajoutez-y un prénom pour humaniser la campagne et la rendre moins impersonnelle. Par exemple, utilisez comme nom d’expéditeur “Marie de Nom Votre Entreprise”. Vos contacts reconnaîtront systématiquement leur interlocuteur dédié et vous feront confiance et seront plus enclins à ouvrir vos newsletters. Pour l’adresse d’expéditeur, évitez le « no reply » qui coupe court à toute réponse, rend méfiant et renvoie une image négative.

L’objet, quant à lui, doit créer un sentiment d’urgence, susciter la curiosité et donner envie d’en savoir plus pour que vos contacts ouvrent vos newsletters. A la fois court, attirant et percutant, c’est un élément essentiel qui permet, s’il est bien écrit, de booster les résultats de vos campagnes emails. S’il n’est pas suffisant pour inciter à l’ouverture, le préheader est là pour l’épauler. Souvent négligé, le préheader accompagne l’objet et donne des informations supplémentaires sur le contenu du message pour encourager les contacts à l’ouvrir.

Prenez le temps qu’il vous faut pour penser à ces éléments et les écrire puisqu’ils sont déterminants quant à la réussite de vos campagnes.

2. Miser sur un message personnalisé et pertinent

Pour que vos destinataires soient intéressés et impatients de recevoir vos campagnes, vous devez concevoir un contenu unique et personnalisé. En effet, en envoyant des messages pertinents et exclusifs, vous créez un sentiment d’anticipation. Vos abonnés auront hâte de vous lire et devront nécessairement ouvrir vos newsletters pour accéder à des informations spécifiques et originales.

De plus, insérez les éléments importants au-dessus de la ligne de flottaison (partie de votre email visible sans scroll). Vos lecteurs doivent pouvoir accéder aux informations essentielles sans devoir faire défiler votre contenu puisque leur temps d’attention est relativement court. Suscitez ainsi rapidement leur curiosité pour qu’ils continuent à lire. Mais n’oubliez pas que le contenu partagé doit être à forte valeur ajoutée et en totale cohérence avec les attentes de vos contacts et votre image de marque.

Néanmoins, il est parfois difficile de savoir quel contenu inclure dans sa newsletter pour capter l’attention de vos abonnés et clients. Voici donc une petite liste dans lequel vous pouvez allègrement piocher pour trouver l’inspiration :

  • Récapitulatif de vos derniers articles pour encourager vos lecteurs à aller sur votre blog
  • Agenda d’évènements concernant votre entreprise
  • Présentation d’un partenariat qui vient d’être lancé
  • Actualités de votre secteur d’activité ou de votre entreprise
  • Point sur vos engagements : commerce équitable, marque responsable, traitement des données, etc.
  • Partage de statistiques et enquêtes pour informer vos destinataires
  • FAQ reprenant les questions récurrentes de vos contacts
  •  Mise en avant de cas clients et témoignages pour aider vos leads et prospects à se projeter et à se lancer
  • Conseils et astuces : comment bien nettoyer nos bijoux, les meilleurs horaires pour prendre son billet d’avion, …
  • Sondage, quizz ou jeu concours pour animer et faire réagir votre audience

La liste est infinie qu’importe votre domaine !

Enfin, n’oubliez pas de personnaliser vos campagnes ! En plus d’entretenir un lien avec vos lecteurs, vous humanisez vos échanges avec eux. Ainsi, ils se sentent plus en confiance, apprécient davantage votre entreprise et ont l’impression qu’on s’adresse à eux de manière individuelle. Vous vous rapprochez d’eux et ils vous le rendent en étant plus engagés envers votre marque.

Pour ce faire, vous pouvez attirer leur attention en utilisant leur prénom, ou faire référence à un de leurs comportements (inscription, achat, visite d’une page, demande de renseignement). Vous pourriez par exemple proposer un guide d’entretien aux clients qui ont acheté des pulls en cachemire (personnalisation comportementale), ou annoncer à d’autres un événement qui se tient près de chez eux (personnalisation géographique). Les possibilités sont nombreuses ! Et pour couronner le tout, les performances de vos campagnes s’amélioreront si vous personnalisez votre message, que ce soit les taux d’ouvertures ou les taux de clics.

3. Tenir ses promesses 

Sur votre formulaire d’inscription, indiquez à vos contacts la fréquence d’envoi de vos newsletters ainsi que les sujets que vous y aborderez. D’une part, vous les encouragez ainsi à s’inscrire en éveillant leur curiosité, d’autre part vous les informez en amont afin d’éviter d’éventuelles déceptions.

Ensuite, tenez vos promesses ! Si certains de vos contacts se sont abonnés à votre newsletter pour recevoir des informations sur un sujet en particulier et que vous ne traitez finalement pas du tout de ce sujet, l’impact de vos campagnes sera moindre, vos contacts seront déçus et ils n’hésiteront alors pas à se désinscrire. Et si vous décidez de changer la thématique de votre contenu, notifiez vos destinataires au préalable pour éviter les mauvaises surprises.

4. Pensez au design de votre newsletter

Pour que vos contacts reconnaissent instantanément votre marque et que le contenu soit visuellement agréable à lire et à regarder, ne négligez pas la mise en page de vos newsletters. Cela vous permettra d’une part d’assurer une cohérence graphique sur l’ensemble de vos communications, de gagner en harmonie au sein de votre message et d’augmenter l’impact de vos emails. Utilisez votre typographie, vos couleurs, insérez des vidéos, des gifs ou encore des images pour aérer votre contenu et mettre en valeur votre message texte. Cela vous permettra de transmettre efficacement votre message et d’en optimiser la mémorisation.

Adaptez aussi vos newsletters selon les différents supports de lecture (ordinateur, smartphone et tablette) grâce au design responsive. Vous risquez sinon de passer directement par la case corbeille puisque 8 utilisateurs sur 10 suppriment les emails lorsqu’ils ne s’affichent pas correctement. L’efficacité de vos campagnes est donc fortement liée au design responsive.

Enfin, les boutons d’appel à action doivent être contrastés, visibles et placés stratégiquement pour que vos lecteurs aient envie de cliquer dessus. Utilisez des verbes d’action à la première personne pour engager vos prospects et clients.

Nos conseils pour maximiser l’efficacité de vos envois

1. Nettoyer votre liste de diffusion

Faites le ménage dans votre liste de contacts de manière régulière et éliminez ceux qui n’interagissent plus avec vos campagnes malgré vos nombreuses relances. De cette manière, vous optimisez votre délivrabilité.

En effet, plus les interactions de vos contacts vis-à-vis de vos newsletters diminuent, plus les FAI deviennent suspicieux en ce qui concerne la pertinence de vos envois. Votre réputation d’expéditeur risque d’en pâtir. En conséquence, vous avez un risque plus élevé  que vos newsletters atterrissent dans les courriers indésirables. Prenez les choses en main et anticipez en triant et nettoyant régulièrement vos listes de destinataires.

2. Tester votre newsletter et essayez diverses variables

Testez votre newsletter avant de l’envoyer à vos contacts pour vous assurer que tout s’affiche correctement et que les liens fonctionnent. En effet, délivrer sa campagne puis se rendre compte juste après qu’un lien est cassé, qu’une image n’est pas adaptée ou que l’objet n’est pas le bon peut s’avérer désastreux !

Vous pouvez également améliorer vos performances en faisant du split testing. Vous envoyez à deux échantillons de votre cible deux versions différentes de votre newsletter, puis vous observez celle qui marche le mieux. Vous pouvez par exemple tester :

  • L’objet : version A avec un emoji ou un champ de personnalisation et version B sans
  • La mise en page de votre message
  • La couleur  ou le libellé de vos CTA

Les possibilités sont infinies ! Ensuite, envoyez la version qui a obtenu les meilleurs résultats (selon vos objectifs, cela peut être le taux d’ouverture, le taux de clics ou le taux de réponse) au reste de vos contacts. Par ce biais, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre campagne soit efficace.

3. Déterminez la fréquence et le meilleur moment d’envoi

Pour terminer, optimisez vos newsletters en mettant en place une fréquence d’envoi précise et en déterminant le moment d’envoi idéal.

La régularité est primordiale lorsqu’on souhaite envoyer des newsletters. Instaurer un rythme régulier génère une forme d’attente de la part de vos lecteurs. Votre fréquence d’envoi dépend notamment de vos actualités et de ce que vous souhaitez transmettre à vos contacts. Hebdomadairement, bimensuellement, mensuellement, choisissez ce qui vous convient pour rester pertinent. Il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité mais il faut avant toute chose rester régulier.

D’ailleurs, informez vos contacts, lors de leur inscription, de la fréquence d’envoi prévue de vos newsletters. Ils seront ainsi à quoi s’attendre et n’auront pas de mauvaise surprise si le rythme est soutenu.

Ensuite, après avoir décidé de votre fréquence d’envoi, réfléchissez à quel moment l’envoyer. Certains jours et certains horaires sont propices à de meilleurs taux d’ouvertures et de réactivité. A vous de tester ce qui marche auprès de vos contacts.

Si vous voulez être sûr d’envoyer vos newsletters quand vos contacts sont les plus réceptifs, vous pouvez utiliser l’envoi prédictif. Certains outils emailing avancés l’utilisent pour déterminer le moment idéal d’envoi pour chacun de vos contacts en fonction de leurs comportements et habitudes. Vos résultats s’en retrouveront boostés !.

Excellent moyen pour informer, susciter la curiosité, fidéliser vos clients et asseoir votre expertise, la newsletter est un outil incontournable du marketing digital.! Nous vous avons dévoilé, dans cet article, nos conseils et recommandations pour faire de vos email d’information des puissants leviers de rentabilité.

Pour résumer rapidement : déterminer vos objectifs en amont, concevoir un message responsive, partager un contenu exclusif et personnalisé, faire le tri dans votre liste de contacts, choisir la bonne fréquence d’envoi pour créer de l’anticipation, tester vos messages avant l’envoi et envoyer vos newsletters au bon moment, voilà tous les éléments auxquels vous devez penser pour que vos campagnes soient efficaces. Vous avez maintenant toutes les clés en main pour réussir vos newsletters ! A vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top