5 erreurs de débutant à éviter en email marketing

email-marketing-e1480603626629.jpg

Quand on débute en email marketing, on a tendance a faire plusieurs erreurs qui peuvent être dommageables pour vos première campagnes. Voici 5 d’entre elles parmi les plus répandues et comment les éviter.

1. Envoyez trop de mails ou pas assez

A partir de combien de mails peut-on dire qu’ils sont trop nombreux ?

D’un côté des études montrent que 86% des consommateurs serait ravis de recevoir des emails marketing d’entreprises qui les intéressent au maximum une fois par mois, 60% serait content de recevoir des emails une fois par semaine, et 15% d’en recevoir un par jour.

De l’autre côté, des études montrent aussi que 35% email marketers envoient 2 à 3 emails par mois, 21% envoient 4 à 5 emails, et 19% n’en envoient qu’un seul (le reste en envoient beaucoup plus que ça, ou ne savent pas combien ils en envoient).

Qu’est-ce que l’on peut en conclure ?

L’interprétation de ces deux études indique qu’en général envoyer deux emails par mois semble correct. Trois ou quatre emails par mois peuvent aussi fonctionner, mais seulement si l’on a vraiment quelque chose de nouveau à annoncer aux clients. Si vous envoyez beaucoup plus d’emails, il serait temps de vous remettre en question.  Vous n’avez pas besoin de déranger vos clients sans aucune raison, les clients qui ouvrent et lisent attentivement vos emails une à deux fois par mois vont petit à petit perdre l’intérêt qu’ils vous portaient. Ce qui va probablement les pousser à se désinscrire de votre newsletter.

2. Ne pas utiliser la personnalisation

En 2016, la personnalisation du sujet des emails à fait augmenter le nombre de mail ouvert d’à peu près 30%, ce qui veut dire que si vous n’utilisez pas la personnalisation, vous allez faire baisser votre pourcentage de mails ouverts de 30%. La mise en place de cette personnalisation marche dans la plupart des cas suivants :

Quand vous envoyez une série de mails automatiques à de nouveaux clients ;
Quand vous voulez envoyer un mail aux clients ayant abandonné leur panier avant de compléter leur commande ;
Quand vous envoyez des emails comportant des promotions ;
Quand vous envoyez des enquêtes de satisfaction ;
Et bien sûr quand vous envoyez des coupons de réduction pour l’anniversaire de ce client ou pour des événements spéciaux.
Cela étant dit, ce ne sont que des suggestions, n’hésitez pas à utiliser la personnalisation à tout moment, dans chaque e-mail que vous envoyez, comme une petite entreprise appelée Amazon.

3. Envoyez vos emails sans segmentation des abonnés

Lorsque les clients s’inscrivent sur votre site, ils vous donnent des données somme toute très importantes, homme ou femme, leur date de naissance, l’adresse de leur domicile, and beaucoup d’autres informations qui sont importantes à connaitre. Ces informations vous aident à envoyer des emails, qui sont mieux ciblés, en accord avec les groupes dans lesquels vous avez classé vos abonnés. Ces clients se sont inscrits via une landing page spécifique proposant une promotion spéciale ? Ou par le site ? Peut-être que ce type de segmentation pourrait aussi vous aider. L’utilisation de la segmentation vous permet d’optimiser le contenu de vos emails, ce qui bien sûr augmente le nombre d’emails ouverts.

4. Trop de contenu

Vous connaissez ces emails qui traînent en longueur ?

La newsletter que vous envoyez n’est pas un journal. Il ne peut pas contenir une quantité trop importante de contenu et d’images, pour deux raisons simples. La première, combien pouvez-vous faire défiler vers le bas ? La plate-forme de messagerie n’était pas destinée à la lecture d’articles qui prennent des heures et les gens qui lisent des courriels veulent obtenir la version courte, ou les principaux points, pas tout le contenu qui apparaît sur votre site Web. La deuxième raison pour laquelle vous ne pouvez pas inclure une quantité énorme de contenu dans une newsletter est que vous ne pouvez tout simplement pas, Gmail entre autre coupe ces emails ! De cette façon, même si quelqu’un a miraculeusement gardé la motivation de lire, lire et lire encore le contenu de ce mail, si le bulletin contient 7-8 défilements ou plus, il sera simplement coupé en plein milieu.

5. « noreply »

Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question, quelle entreprise se cache derrière le non « no reply » ?

L’expéditeur est l’une des parties importantes dans le libellé de votre courriel, presque aussi importante que l’objet de celui-ci. Écrivez le nom de votre entreprise et notez même le nom de la personne qui envoie le courriel au nom de votre entreprise. Comme nous l’avons déjà dit, le courrier électronique personnalisé contribue à une bonne relation avec le client, et cela va dans les deux sens; Vos clients veulent sentir qu’il y a une personne derrière l’e-mail qui leur a été envoyé. En outre, s’ils ne savent pas que c’est bien l’entreprise gérant le site sur lequel ils se sont inscrits et dont ils aiment recevoir des newsletters qui est l’expéditeur de cet e-mail, ils n’auront aucune raison de l’ouvrir.

À propos de Jérémy Grumel

Jérémy GRUMEL est le fondateur de Digikode, détenteur d’un Master en Informatique, il se charge de la création des sites internet de ses clients, ainsi que de la communication et de la promotion de l’activité de ses clients. Très sérieux, il saura répondre aux attentes de ces derniers.

Top