Email marketing : Pourquoi le titre est (de loin) la partie la plus importante !

email-marketing.jpg

La partie la plus agréable quand il s’agit d’écrire du contenu pour mes campagnes de marketing par courriel (email marketing), est pour moi sans hésiter la rédaction du titre (sujet). C’est probablement la partie que je préfère le plus, car c’est cette dernière qui fait le plus appel à ma créativité.

Mais c’est aussi pour cette même raison que le titre de vos courriels peut devenir rapidement le pire ennemi de vos efforts en emailing, si vous êtes un auteur créatif, qui utilise le côté droit de votre cerveau, pour trouver des titres qui augmenteront le taux d’ouverture d’un courriel.

Malheureusement, le taux d’ouverture d’un courriel n’est pas l’indicateur le plus fiable concernant le succès d’un envoi d’email marketing. Ce qui veut dire, que de rédiger des titres outrageux, si créatifs que le lecteur se sent obligé de cliquer « ouvrir », n’est pas nécessairement une bonne affaire.

Le taux d’ouverture n’est pas l’indicateur clé, c’est le Taux de Clics (CTR) qui l’est ! La raison est simple, vous avez as beau avoir un taux d’ouverture de 100%, mais si personne n’achète le produit ou le service que vous proposez, vous ne serez pas plus avancé.

La clé du succès est la congruence

Beaucoup de rédacteurs de campagnes (à en juger par ce que je reçois dans ma boîte de réception personnelle) mettent beaucoup d’efforts afin de trouver des titres « sexy » ou qui essaient de capitaliser sur la curiosité des lecteurs…mais qui ne livrent pas un contenu qui est congruent avec le titre-sujet.

Un titre très accrocheur, mais qui n’est pas congruent avec l’article, c’est-à-dire sans un lien direct avec le contenu du message ou en contradiction avec celui-ci, est probablement la meilleure façon de mettre vos lecteurs à dos, voir les insulter.

Votre taux d’ouverture de courriel sera peut-être plus élevé, mais votre « SPAM Score » aussi…

Pire encore votre taux de désabonnement montera en flèche, ce qui est probablement la plus grande peur de tous les entrepreneurs web qui font du marketing par courriel.

Qu’en est-il des titres qui piquent la curiosité ?

La plupart des auteurs aiment piquer la curiosité. Ça crée de l’intrigue, du choc et de l’incrédulité. Par contre, il faut que vous vous demandiez si vos lecteurs se sont vraiment abonnés pour vos talents en intrigue ?

Si vos lecteurs ressemblent au miens (et à ceux de beaucoup de mes amis qui font du marketing par courriel), probablement pas…

Encore une fois, de piquer indument la curiosité de vos lecteurs, sans un élément de congruence, vous garantira un taux d’ouverture plus grand, mais un Taux de clics (CTR) et un taux de conversion plus bas.

Une confiance à préserver

Les offres d’inscription à une liste se multiplient à la vitesse de l’éclair. Les téléphones intelligents et autres appareils mobiles continuent leur progression, ce qui produit des usagers de plus en plus sélectifs par rapport à leurs abonnements.

Si vous réussissez  à convaincre un prospect de s’inscrire à votre liste, vous avez en quelque sorte, gagné sa confiance.

Si vous lui faites parvenir des courriels avec des titres sensationnalistes ou qui sont non représentatifs du contenu, alors vous trahissez cette confiance.

Ce qui résultera en un pauvre taux de conversion de l’offre présentée à court terme et par un haut taux de désabonnement à moyen terme.

Les meilleures pratiques dans le domaine de l’email marketing seraient d’écrire un bon titre axé sur les bénéfices que le lecteur pourrait avoir à ouvrir le courriel en question.

À propos de Bernard Bondy

Blogueur, marketeur internet et web entrepreneur depuis 2009. Fondateur du site Super Marketeur et de plusieurs autres sites et blogs à succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top