Embauche en CDD ou intérim : que choisir ?

embauche-cdd-interim.png

Embaucher un salarié temporairement peut se faire par le biais d’une agence d’intérim, ou tout simplement en ayant recours au contrat à durée déterminé.
Seulement, comment savoir s’il est préférable de privilégier pour l’employeur, un CDD plutôt qu’un contrat en intérim ?
Le coût pour l’entreprise, le processus de recrutement, les formalités d’embauche et la période d’essai sont des indicateurs importants permettant à l’employeur de faire son choix pour le recrutement d’un salarié.

Nos explications sur les avantages et les inconvénients à recruter un salarié en CDD ou en contrat d’intérim.

Quels sont les points communs entre le CDD et le contrat d’intérim ?


Lorsque l’entreprise a recours à ce type de convention, c’est pour faire face de façon temporaire aux différents changements de l’entreprise.
Le recrutement a donc lieu pour des missions spécifiques et temporaires.
Nombreux sont les motifs similaires qui expliquent ce besoin pour l’employeur, d’engager temporairement un salarié.

Parmi ces raisons, l’on retrouve l’accroissement temporaire d’activité de la société, le remplacement d’un salarié absent, l’attente de prise de fonction d’un nouveau salarié en CDI et les emplois saisonniers.
Ces emplois temporaires peuvent être renouvelés deux fois, pour une durée entre 9 et 36 mois (renouvellement compris).

Pourquoi privilégier le CDD plutôt que le contrat d’intérim ?


Lorsqu’une société engage un salarié temporairement, la durée de la convention ainsi que son renouvellement est soumis au Code du travail. Son engagement est directement en lien avec l’employeur qui l’emploie ; il fait directement partie des effectifs de l’établissement.

En conséquence, la société va pouvoir bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) soit une déduction de ses impôts de 6% des salaires bruts ne dépassant pas 2,5 fois le SMIC (soit 3643,79 euros bruts mensuels) à prendre en considération. Ce n’est pas le cas pour les intérimaires, puisque par définition la personne employée n’est pas une salariée de l’entreprise.

Par ailleurs, la période d’essai de l’embauche à durée déterminée est prévue jusqu’à 1 mois dans le cadre d’une embauche de 6 mois. A la différence d’une période d’essai de 5 jours pour les conventions plus longues en intérim. L’embauche en durée déterminée est donc une valeur plus sûre pour l’employeur car elle va avoir la possibilité d’avoir le temps d’évaluer la réelle capacité du travailleur à répondre aux attentes.

L’emploi d’un salarié en CDD est beaucoup moins onéreux qu’un emploi d’intérimaire. Faire appel à un.e intérimaire demande pour l’employeur d’être directement mis en relation avec une agence de travail temporaire. Lorsqu’un candidat est trouvé, l’agence d’intérim facture un nombre important de frais (entre 2 à 2,5 fois le montant de salaire brut) dont la charge de la TVA qui peut créer des retards au niveau de la trésorerie de la société.

Des réductions sont également à prendre en compte – notamment la réduction FILLON qui n’est pas attribuée lorsque l’on embauche des intérimaires. Cette réduction permet aux sociétés de réduire les charges patronales payées sur les salaires allant jusqu’à 1,6 fois le SMIC, soit 28% de la rémunération.

L’embauche à durée déterminée permet également d’augmenter le budget formation de la société, ainsi que la masse salariale de la société.

En cas de transformation du contrat en CDI, il est plus facile pour un salarié en CDD de passer directement en CDI au sein de l’entreprise qui l’emploie plutôt qu’un intérimaire. L’intégralité de l’ancienneté du salarié dans la société sera par ailleurs directement conservée.

Pourquoi choisir le travail temporaire plutôt que le CDD ?


En optant pour une embauche d’un.e intérimaire, l’Entreprise de Travail Temporaire (ETT) que la société a mandatée, sera en charge d’effectuer tout le processus de recrutement du candidat : les publications d’annonces, la sélection des candidats, la tenue des entretiens préalables, les formalités d’embauche et les formalités administratives telles que le contrat de travail, l’édition des fiches de paie, l’organisation des visites médicales, l’édition des fiches de paie et les déclarations Pôle Emploi.

Plus besoin donc pour l’employeur de perdre son temps à trouver le candidat idéal au poste, puisque l’agence sera là pour faire tout le travail d’accompagnement et de gestion. Un précieux temps de gagné !
Retenez que l’intérimaire est embauché et salarié de l’Entreprise de Travail Temporaire (ETT), ce qui explique que toutes les démarches sont faîtes par l’agence de travail temporaire.

De plus, l’intérim est considéré comme étant plus souple. Par exemple, le terme de la mission de travail peut être flexible, c’est-à-dire qu’il peut être réduit ou reporté à raison de 5 jours travaillés ou de 2 jours pour les missions de moins de 10 jours.

Autre avantage : si l’intérimaire choisit, ne correspond pas aux attentes de l’employeur, il peut immédiatement être remplacé. Dans ce cas, l’agence de travail temporaire peut légalement rompre le contrat de mission avant le terme prévu.

Nul doute quant aux avantages d’opter pour une embauche temporaire. Il suffit au préalable de savoir ce que l’on veut prioriser : le temps, le résultat, la garantie et l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top