5 choses à savoir sur Windows Server 2022

windows-server-2022.png

Si la nouvelle de son lancement est passée presque inaperçue, cette nouvelle version du fameux système d’exploitation de Microsoft se démarque des précédentes par certaines spécificités. Voici cinq choses à savoir sur Windows Server 2022.

1. Windows Server 2022 est disponible en trois éditions

Outre les versions Standard et DataCenter, Windows Server 2022 dispose d’une nouveauté, la DataCenter Azur Édition. Cette édition n’est compatible qu’avec Azur et la déclinaison Azur Stack HCI. Elle se distingue en outre par deux fonctionnalités, nommées respectivement Automanage et Hotpatching. Automanage permet l’automatisation des tâches d’administration, surtout en ce qui concerne la sécurité des VM. Quant à Hotpatching, il s’agit de mises à jour de sécurité installées sans redémarrage du système.

2. La fin des mises à jour de Windows

Le WaaS (Windows As A Service) et la mise à jour tous les six mois sont inexistants dans cette version 2022 de Windows. Les changements majeurs auront désormais lieu tous les deux à trois ans. En outre, Windows Server 2022 est une LTSC (Long Time Servicing Channel) qui possède désormais un support de dix ans. La fin des mises à jours de Windows était une promesse faite par Microsoft il y a quelque temps déjà et que les utilisateurs attendaient avec impatience.

3. Une gestion du stockage innovante

Pour faire face à la difficulté de gestion des données, Windows Server 2022 propose trois mises à niveau majeures qui, alliées à une bonne supervision de Windows, améliorent considérablement le travail des professionnels.

La première est une mise en cache avancée, consistant à répartir les données sur des volumes de stockage plus ou moins rapides selon leur importance. D’autre part, les instantanés de fichiers ReFs sont d’une aide précieuse, puisqu’ils utilisent les opérations de métadonnées rapides permettant de prendre des instantanés de données et ce, quelle que soit leur taille et à temps constant. Enfin, Microsoft propose désormais une réparation du disque dur plus rapide en cas de panne matérielle ou de redémarrage du serveur.

Les entreprises doivent ajouter à cela un outil de supervision Windows, qui est essentielle pour assurer la performance de l’ensemble des appareils d’un réseau d’entreprise. Vérifier l’intégrité des serveurs Windows est fondamental quand la charge de travail est importante. Cette veille constante permet de neutraliser les pannes du système et d’éviter une interruption des opérations. 

4. Une hybridation renforcée

Le cloud est indispensable pour les entreprises. Et c’est en cela que Windows Server 2022 se démarque le plus de ses prédécesseurs. La nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft s’inscrit dans une logique d’hybridation. Ainsi, l’extension du datacenter vers le cloud est simplifiée, grâce à l’agent Azure Arc. Les administrateurs peuvent aussi bénéficier de services cloud pour la gestion de leurs serveurs internes. Le transfert de fichiers entre le datacenter et le cloud est fluidifié grâce à la compression SMB. De plus, grâce à la Windows Admin Center, les administrateurs ont la possibilité de gérer l’infrastructure à distance.

5. Microsoft Edge remplace Internet Explorer

Le navigateur historique de Microsoft laisse la place à Microsoft Edge, désormais intégré à Windows Server 2022. L’ouverture des pages est très rapide et d’autres améliorations ont été apportées comme le support de la réalité virtuelle et de la 3D, la lecture automatique par synthèse vocale des articles, ou encore l’intégration de l’assistant personnel Cortana. Avec ses spécificités séduisantes, Microsoft Edge a su s’imposer dans le club très fermé des navigateurs web à succès.

Windows Server 2022 n’a pas été annoncé en grande pompe, comme c’était le cas à chaque nouvelle édition du système d’exploitation de Microsoft, dans les années 2000. Néanmoins, grâce à ses singularités et ses performances, ce système devrait satisfaire les professionnels en PME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

scroll to top