Quel support optimal pour son site web : blog, newsletter ou réseaux sociaux ? [Guide pratique]

Compas-carte.png

Vous avez un site internet de type “vitrine”. Vous souhaitez augmenter sa visibilité mais vous ne savez pas quel outil choisir pour être performant ? Je vous propose de faire le point en 3 étapes

Etape 1 :

Pondération cible / contenu / diffusion / moyens en 5 questions

Ordinateur

Je vous invite à prendre un panel représentatif de vos clients (ou d’ imaginer leur mode de fonctionnement). Ensuite définissez :

  1. le tempo de leur vie professionnelle : sont-ils dirigeants ou employés, en couple ou avec enfants, etc… L’idée est de comprendre à quel moment ils seront réceptifs pour lire vos communications.
  2. leur motivation: est-ce de motiver leur équipe, est-ce d’être reconnu, est-ce d’augmenter leur chiffre d’affaires? L’idée ici est de comprendre ce qui les motivera à lire votre contenu; au besoin servez-vous d’une Mind Map (ou “carte heuristique”) pour faire le tour de cette question. Une fois faite, elle constituera votre contenu.
  3. sur quels réseaux sociaux sont-ils présents ? Linkedin, Twitter, Google +, Pinterest, Instagram. Ils pourraient être partout mais quel est LE réseau social qui vous permettra de les atteindre en priorité ?
  4. transporter ces trois informations sur un tableau (= calendrier éditorial par cible) qui listera également les fréquences de publication. Oui, il est idéal de poster 4 fois par jour sur Facebook pour être présent dans les esprits, mais pas si l’information n’est pas de qualité, bonjour les dégâts pour votre réputation.Il sera donc à vous de pondérez les résultats, ou bien entendu, de vous faire accompagner par une tierce personne pour arbitrer vos priorités.
  5. pondérez ces informations obtenues en fonction de vos ressources: combien de temps avez-vous à consacrer ? pouvez-vous externaliser ?

Etape n°2 :

Se référer aux objectifs de chaque outil pour être sûr de ses choix et de la mécanique globale

rubik's cubeLa newsletter

La newsletter est similaire à un journal que l’utilisateur va recevoir directement chez lui, dans sa boite mail.

Objectif principal: maintenir la conversation avec des lecteurs engagés. (Si ils reçoivent votre newsletter, c’est un choix de leur part, et donc enclins à recevoir l’information). Pour être pertinent, considérez une information par cibles, pour les informer en fonction de leur intérêt réel (une nouveauté ou un évènement versus des réductions).

Le contenu de la newsletter peut être exclusivement des articles de blog ou un mélange d’articles de blog et d’évènements ou des outils à utiliser/mise en avant ponctuelles par rapport à une activité.

Un outil simple pour commencer: MailChimp

Le blog

Le blog contient des articles similaires à ceux d’un journal; Un article est toujours daté, signé et souvent catégorisé. Il est constitué d’une accroche, d’un contenu de 1600 mots maximum. Alors que la newsletter peut être lue ou ignorée (voire pire, jetée!), le blog engage car il fait partie de l’environnement des réseaux sociaux grâce aux… commentaires !

Commentaires engageants (attention aux do follow), possibilité d’échanger sur un sujet d’expertise; un post de blog peut ensuite être relayé sur les réseaux sociaux.

Un outil robuste pour le long terme: WordPress (et Studio Paon comme accompagnateur par exemple ).

Avoir les deux obligatoirement ?

Pour faire court: pas forcément, du moins au début de votre activité. Vous pouvez commencer par un blog et communiquer les informations pertinentes via les réseaux sociaux. Et par la suite, communiquer via une newsletter qui fonctionne comme un listing des articles les plus lus.

A mon sens, il est préférable d’avoir une conversation en direct sur les réseaux sociaux, si tenté que votre audience y soit. Ce qu’il faut calculer: le ratio temps / investissement / envie- intérêt.


Ok, donc vous avez rédigé un article de blog, et vous le partagez via une newsletter et les réseaux sociaux. Bravo !

Mes quels réseaux sociaux choisir ?

stats réseaux sociaux

J’aime beaucoup cette infographie de 2014 car elle est généraliste. Un conseil: ne cédez pas forcément à la “tentation” Facebook car ce réseau social n’est peut être pas fait pour vous. Ne négligez pas non plus les forums ou groupes que l’on peut trouver sur Facebook, Linkedin ou Google + ou des blogs référents sur votre domaine. Bref, pensez large mais visez précis.

Etape n°3:
Comment mesurer l’impact de chaque outils ?

Compas carte

Chaque outil à son objectif: gardez les bien séparés, même si vous pouvez avoir les mêmes indicateurs.

La newsletter: statistiques incluses dans l’outil

Je pourrais vous expliquer la même chose que Matthieu mais en l’occurrence il à fait un article à ce sujet sur les newsletters en 5 points.

Le blog fait parti de votre site web

Vous pouvez mesurer grâce à votre compte Google Analytics : le nombre de visites pour chaque post, la provenance de ces visites, le taux de rebond, et le taux de conversion si vous proposez une inscription à la newsletter ou une promotion sur un face à face.

La statistique du réseau social: soit intégré, soit externe

Pour les réseaux sociaux et faire simple pour le début, listez pour chaque publication, quel est le nombre de vue et le nombre de partages. En fonction du réseau social choisi; vous pouvez soit utiliser les statistiques qu’il propose, ou intégrer des modules d’analyse de données (type Agorapulse ou Wiselytics).

En résumé, une citation de Churchill

Citation Churchill

(cliquez sur l’image pour me suivre)

Pour aller plus loin

Que mesurer une fois que l’on a lancé sa newsletter ?

 

Crédit photos:

Crédit infographie: https://leveragenewagemedia.com/

Crédit photographie: Negativespace.co, StockSnap.io, Sergei Zolkin

About Bérénice Albertini

Créer un site web pertinent, bien référencé et sans engagement est facile. A la fois gestionnaire de projets, formatrice et professionnelle de la communication, Bérénice guide des entrepreneurs, professions libérales et artisans dans leur réussite sur le web. Suivez le Paon! www.studiopaon.com

3 thoughts on “Quel support optimal pour son site web : blog, newsletter ou réseaux sociaux ? [Guide pratique]”

  1. Didier Grapeloup dit :

    Merci pour cet article intéressant qui a pour but de rappeler les bases du Content Marketing (souvent oubliées malheureusement). Par contre je trouve dommage que vous n’ayez pas appuyer sur l’aspect conversationnel one-to-one des réseaux sociaux (avec les messages privés notamment). Ils permettent de tisser un lien de fidélité, d’enrôler de nouveaux ambassadeurs mais aussi d’avoir un feedback pertinent sur les contenus).

    1. Matthieu Corthésy dit :

      Merci Didier pour cette remarque très pertinente :-) Effectivement les discussions sont un élément clé du content marketing pour créer une relation avec les lecteurs et utilisateurs !

    2. Bérénice dit :

      Bonjour Didier,
      Avec plaisir !
      Oui en effet, très bonne remarque: les messages privés permettent de créer une relation de proximité avec son audience. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top