Acheter des likes Facebook: vrai fausse bonne idée ?

madonna-avec-et-sans-retouches-numeriques-photoshop_138919_w460.jpg

Les réseaux sociaux sont de puissants générateurs de communauté. Ils peuvent contribuer à augmenter les visites de son site internet. Par extension, disposer d’une grande communauté sur un des réseaux sociaux, représente un fort potentiel de clients.

Acheter des likes sur Facebook: une vraie bonne idée dans certains cas, mais la plupart du temps une vrai fausse bonne idée. Retour en détail sur les raisons de cette affirmation qui, comme dans tous mes articles, n’engagent que moi.

Deux scénarios pour faire croître sa communauté : l’organique et le payant

Selon Facebook “La portée organique représente le nombre total de personnes ayant vu vos publications par le biais d’une distribution non payante. La portée payée correspond au nombre total de personnes ayant vu votre publication suite à une publicité.”

Si je devais vulgariser c’est un peu comme si on comparait l’attrait pour une jeune femme avant et après s’être faite maquillée ou photoshopée. Sur la photo, Madonna.

Acheter des fans peut sembler tentant mais ne convient pas à tout les business

Quand on commence un business on peut plafonner aux 50 à 60 personnes qui sont dans notre entourage, voire 100 si on a bien fait sa communication autour de soi. Alors dans ce cas les 2’000 de votre voisin vous font probablement de l’oeil. Acheter des likes peut sembler tentant.

Acheter des fans, pourquoi ne pas tester, mais attention aux conséquences et inconvénients que cette pratique engendre.

Si vous êtes un magazine ou basez votre communication sur un buzz (un évènement par exemple); acheter des fans peut être une bonne stratégie de départ.

Webmarketing.com et Presse-citron ont testé l’achat de fans. Ce sont deux magazines et je suis d’accord avec Sylvain Lambert, “une personne voyant une pub cliquera plus facilement sur le j’aime si elle voit qu’il existe au préalable une communauté sur la page”. Par contre, il faut être près par la suite à évaluer et suivre de très près les biais que cette stratégie peut engendrer.

Avoir un fort taux de likes ne sert absolument à rien si vous ne vendez pas plus de produits ou de services. Cela peut être même pire.

  • Ces “vrais profils” ne sont pas aussi engagés que ceux qui cliquent sur une publicité de façon “naturelle” ou ceux qui ont aimé un de vos posts “organiques”. Ils sont payés pour le faire.
  • Ils sont éphémères: ils sont plus motivés par la récompense  ( l’argent ou le produit qu’ils auront en retour par la société qui proposent des likes contre rémunération ) que par les valeurs de votre entreprise. Ces likes peuvent donc diminuer trés rapidement une fois la récompense obtenue.
  • Les statistiques sont biaisées. Difficile de mesurer les actions menées par la communauté “payées” vs celles menées par la communauté organique.
  • Étant donné la manière dont Facebook fonctionne, vous aurez de moins en moins d’engagement et seriez même obligés de payer pour promouvoir vos posts.
  • Une fois accumulés, il est très difficile d’écrémer les vrais profils des faux, à moins de le faire manuellement … et encore, il faudrait avoir une liste fournie par le prestataire de ce type de service  !

Ce qui m’a coûté zéro euro et fais augmenter ma base de fans sans conteste: un concours tout simple.

A Noël j’ai lancé deux concours: un qui était très simple et l’autre plus compliqué, en partenariat. J’ai testé la promotion naturelle (= “organique) et la promotion de Facebook payante.

  • Résultat pour le concours en partenariat, avec une publicité payante: +8 j’aime à 14,98€ sur 4 jours, soit 1,87€ le like. C’est très cher.
  • Résultat pour le concours simple, SANS publicité : + 14 j’aime, en 7 jours, et cela m’a coûté zéro euros !

De manière générale, si je regarde mon évolution par rapport à mes confrères, je ne peux constater que j’ai certes moins de fans, mais l’engagement est très bon. Comme je l’ai dis sur Instagram: “C’est mieux d’avoir 100 personnes qui vous aiment, que 100 000 personnes qui vous aiment de loin”.
Cette philosophie semble aussi être la manière la plus rentable de faire croître un business ! En tout cas pour Studio Paon.

Résultats des likes de la page Facebook de Studio Paon sites web.

Pour les entrepreneurs, professions libérales et artisans:  prenez le temps de faire de la qualité et faire croître votre communauté de manière organique.

La qualité prend du temps, de l’énergie et de l’effort.

Agissez

  • postez régulièrement
  • des informations de qualités
  • locales ou les plus spécifiques possible

Constatez

  • quels posts ont le plus d’audience
  • quels posts sont les plus commentés
  • lesquels sont les moins aimés

Révisez le tir

  • postez plus dans la ligne des posts qui sont commentés et/ou aimés
  • demandez à votre communauté, même petite, de quoi elle à besoin
  • inspirez-vous de vos confrères ou des marques qui ont les mêmes valeurs que vous (sans copier !)

Rien de vous empêche de faire comme moi, de tester par vagues. Soyez juste conscient de l’effet papillon des conséquences qu’une poussée de likes peut engendrer. Personnellement je suis fière d’avoir, avec une communauté aussi petite, un nombre d’engagement très élevé comparé à des confrères qui sont 3 fois plus “gros” que moi !

 

Comparatif des performances des pages Facebook de confrères et Studio Paon sites web

Une personne de votre entourage à besoin d’aide pour mettre en place sa page Facebook ?

Studio Paon peut l’aider et la former selon ses besoins: création d’une page professionnelle, stratégie d’engagement.

Aller plus loin

Le cas Veritasium de 2014

Le cas Virtual Bagel de 2012

Source image: Gentside.com, Studiopaon.com

About Bérénice Albertini

Créer un site web pertinent, bien référencé et sans engagement est facile. A la fois gestionnaire de projets, formatrice et professionnelle de la communication, Bérénice guide des entrepreneurs, professions libérales et artisans dans leur réussite sur le web. Suivez le Paon! www.studiopaon.com

2 thoughts on “Acheter des likes Facebook: vrai fausse bonne idée ?”

  1. Merci pour les conseils! J’étais personnellement tenté par le fait d’acheter de payer la publicité Facebook…
    Au début, je vais essayer d’augmenter ORGANIQUEMENT. Puis, je vais essayer la pub Facebook afin de voir laquelle des 2 méthodes fonctionnerait le mieux pour moi…
    En tout cas, je n’ai qu’un « j’aime » par jour sur mes publications Facebook et parfois ça me gène…

    1. Bérénice dit :

      Avec plaisir ! A relire mon article presque un an après, je le rédigerai un peu autrement aujourd’hui.
      Essayer la publicité Facebook sur des actions ciblées peut être TRES bénéfique : regardez les posts qui marchent le mieux et faites-en une promotion ciblée : des personnes qui sont déjà vos amis, ou celles qui ont un attrait pour votre produit (catégorie). Pour toucher la communauté de vos amis qui eux, sont de vrais profils ! Inscrivez vous aussi sur des groupes et aidez, conseillez, rendez vous visible positivement, utilement.. comme si vous le feriez dans la vraie vie. Le biais que je tente d’expliquer dans cet article ce sont ceux qui prônent la publicité mais qui n’ont pas de communauté engagée : l’objectif est d’avoir de réelles personnes derrière l’écran et non des likes ephémères de faux comptes. Ce qui est difficile aussi quand on a des comptes organiques c’est de se rendre visible sur des posts intéressants, d’où la création de publicités ponctuelles. N’hésitez pas à me contacter en privée (skype : berenice.albertini) ce sera plus facile pour moi de vous guider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top